Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 21:06

Par ces températures polaires, quelques vidéos pour se réchauffer ...

 

 

 




Cyrus filming for "Stoked and Broke"

 

Repost 0
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 22:10

En surfant sur le net j'ai découvert un excellent blog américan sur les handboards : HANDPLANE GOODNESS

Pour le découvrir, cliquez ici : link

Le rédacteur fabrique des handboards magnifiques dont voici une photo pour vous mettre l'eau à la bouche :



While searching around on the internet I've just found a quite recent and excelent blog about handboards / handplanes : HANDPLANE GOODNESS, wich you can discover by clicking there : link
You can see above the very nice handboards that the writer of the blog shapes.

Publié le 26/10/2009

Repost 0
Published by Thierry - dans Handboards
commenter cet article
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 22:31
Je vous laisse son commentaire :

Mon permier handboard est en dépron (matériaux d'isolation) de 4x6mm d'épaisseur), avec une couche de fibre de verre dessus dessous résiné avec du vernis pour boiserie interieur (moins  cher et + facil que l'époxy).
1.le dépron, c'est pas cher, une plaque de 1m20 par 2m40, doit couter dans les 8€ si mes souvenirs sont bons, en 6mm. Donc pour mon handboard, plutôt grand, j'ai utilisé un quart de la laque, soit 1m20*0.6m, et j'ai donc pu découpé dedans les 4 plaques nécessaires.
2. Découpe super facile, avec une lame neuve de cutter, on coupe d'abord une épaisseur, et on s'en sert ensuite de patron pour couper les autres, 4 épaisseurs pour moi, donc 24 mm.
3.Ensuite, collage avec de la colle à bois, donc as cher non plus. les 4 couches forment un sandwitch déjà plus rigide. Petite astuce (que je n'ai pas suivi!!) il ne faut pas encoller les zones (rais, nose, tail) qui seront shapées par la suite car la colle est plus dur que le dépron, et donc le ponçage ne sera pas régulier.
4.On laisse sécher (pour moi, une nuit sur un radiateur), suffisament longtemps pour que l'eau contenu dans la colle s'évapore. Comme le dépron est une mousse qui ne laisse pas passer l'air, il vaux mieux prendre son temps.
5.Le shape, on peut commencer au cutter si il y a beaucoup à enlever, mais sinon, un simple papier de verre suffit, pas trop gros si on veut éviter d'arracher la mousse, sin on a suivi l'astuce au collage, cela se passe bien.
6.La strat : fibre de verre et vernis pour boiserie interieur (celui marqué nettoyage à l'eau). Intérêt du vernis : cela n'attaque pas le dépron, contrairement à la résine polyesther, et pour de petites quantité, c'est beaucoup moins cher que la résine époxy. Avantages suplémentaires : pas de mélange, on passe le vernis directement,, d'abors un coup sur le dépron, puis on pose la fibre, ensuite on conntnue comme pour une strat "normale). A la fin, on nettoie son pinceau à l'eau, on laisse sécher (dans la cuisine, car il n'ya pas d'odeur).

Le résultat est pas mal, j'ai passé une seul couche de fibre, l'intérêt est de rigidifier le dépron, de le protéger de l'eau, d'améliorer la glisse, mais surtout de protéger le dépron des chocs, il est en effet très sensible aux petits chocs. Pour un handboard cette technique est pas mal, mais le vernis ne serait pas assez résistant pour une planche plus grande.



Compte rendu de test : "le leash n'est pas vraiment nécessaire, la planche n'est jamais très loin, m^me quand on la lache. par contre, si la forme en relief permet de bien positionner la paume, un strap serait pas mal pour mieux tenir la pl anche et pour voir se positionner sur un seul bras.

Donc, à 2 bras, la planche part bien, on arrive à bien descendre la vague, par contra, elle n'a pas asssez de carres pour pouvoir bien tourner, il faudra revoir ça à la prochaine.

Bonnes sensations donc, c'est bien sympa se se retrouver dans l'eau en toute liberté, par contre, après 'être pris une grosse bache, surtout avec la température de l'eau actuel (froide !!!!) on regrette de temps en temps de ne pas pouvoir se raccrocher à quelque chose ayant plus de flotabilité. A réserver donc aux bons nageurs, et à des conditions plus chaudes.

Au niveau construction, le dépron est nickel pour ce type d'engin, léger, flottant, facile à travailler, pas cher. Et la strat au vernis, largement suffisante, cela donne une rigidité suffisante, et protège bien la mousse des chocs. à reconduire donc.
(ps : le vernis pour le dépron est du vernis de la marque Lerin Merloy, vernis pour boiserie interieur, nettoyage à l'eau)"




Le paipo :
1-dessin sous Catia V5, puis impression à l'échelle 1.
2- j'ai fait découpé 3 panneau de 120/75 en 5mm
3- encollage en forme sous presse : un rocker conséquent à l'avant, un partie plate, puis des bords relevésà l'arrière, plus pour le look qu'autre chose. Donc, la première planche est positonné sur des cales, encollée, puis on positionne la deuxième par dessus, et ainsi de suite. Viens le temps de regrouper tous les objets lourd du garage, seau d'eau, bouteille de gaz, pack de bière ..., de quoi  bien plaquer les 3 épaisseurs.
4-quelques heurs après, on "démoule", et là, magie, on récupère une belle planche en forme.
5-découpe, d'après le plan, collé sur la planche.
6- au prochain numéro la semaine prochaine (avec les photos) ...ponçage, vernis, ponçage, vernis...

Premier retour : le galbe de la planche est vraiment sympa, ce principe de lamellé collé est vraiment simple et donne un résultat rapide, parfait pour ce type de planche. Par contre, j'y ai peut-être été fort au niveau échantillonage, 15mm d'épaisseur, cela fait lourd, j'aurais du rester sur mon idée de 3x3.6mm, mais le 5mm était moins cher, donc je me suis laissé tenté... à confirmer sur l'eau.



Repost 0
Published by Thierry - dans Handboards
commenter cet article
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 10:43

Je suis très heureux de vous présenter un nouveau site francais sur le bodysurf, un peu centré sur Anglet, et c'est normal puisqu'il est fait par des membres de l'association Bodysurf Spirit, basée dans cette commune des Pyrénées Atlantiques.

Le site créé par Vincent ROUSSEAU et Arthur PAGOSSE est très complet. Il met assez l'accent sur la compétition et contient beaucoup de belles photos. Je vous le laisse découvrir  http://bodysurf64.free.fr/ : link

pour leur écrire : bodysurf_spirit@hotmail.fr

Le magnifique logo du site :
Here is a new French bodysurf site named Bodysurf Spirit made by the members of the bodysurf club of the town of Anglet in the South West of France. Have a look at the nice shots taken on the surrounding spots. link

Publié le 27/04/2009

Repost 0
Published by Thierry - dans Bodysurf
commenter cet article
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 19:10

Début janvier 2009 un sujet intéressant a été publié sur la fabrication des hanboards (et alaias).
Je vous livre quelques photos postées par les membres de ce très bon forum de shape.

Tout d'abord le handboard crée par lincolnlog avec une corde rudimentaire pour tenir la planche

Puis la planche réalisée par ce même lincolnlog pour sa copine le jour de la St Valentin (c'est une très bonne idée pour aller bodysurfer ensemble) ... évidemment en forme de coeur :


La vidéo de lui en train de surfer le handboard de gauche sur le site vimeo :


Handplane First day test




Ensuite une sorte de handboards sans strap ou poignée pour le tenir mais un trou pour y glisser les doigts.
Ils sont fabriqués par le shaper de surfs en bois Dany Hess et coûtent quand même la bagatelle de 178 $ US. Ces planches sont assez longues (une 40 aine de cm ?) et permettent de poser une partie de l'avant bras dessus.
Vous pouvez trouver ses planches sur hesssurboards.com : link et hesssurboards.blogspot.com : link





Les très belles planches inspirées des Hess et fabriquées par NuclearFishin, un membre de Swaylocks  :



Pour plus de photos, voici le lien vers Swaylocks : link

Publié le 27/02/2009.

Repost 0
Published by Thierry - dans Handboards
commenter cet article
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 22:56
Barack Obama a une partie de sa famille qui vit à Hawaii et il y appris à faire du bodysurf.
Un président qui fait du bodysurf ça laisse de l'espoir non ? Enfin je l'espère.

A president of the United States who can bodysurf, isn't it hopeful ?

Repost 0
Published by Thierry - dans Bodysurf
commenter cet article
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 15:14

Il y a un très bon article sur le bodysurf dans le numéro du mois d'août 2008 de Surf Session. Si vous ne l'avez pas encore vous pouvez toujours le commander.

Repost 0
Published by Thierry - dans Bodysurf
commenter cet article
6 mai 2008 2 06 /05 /mai /2008 22:50
L'idée était de faire un paipo avec un planche de bois de pin récupérée.

J'ai donc fini par trouver une planche venant d'un meuble que quelqu'un avait jeté et qui pourait bien venir d'un résineux.

J'ai conservé autant de surface que possible car la planche n'était pas très grande (comparé aux paipos dont j'ai trouvé les dimensions sur le net). Il fait 48 cm X 83 cm. La planche est très rigide.


I wanted to make a paipo with a plank of pine wood and I finaly found a part of a piece of furniture that someone had thrown.
I kept as much material as possible because the plank was small (at least compared to the paipos I saw on the internet). The is board is 18.9" X 33.4" (2.72'). It is very stiff.




J'ai évidé un peu l'avant pour y bloquer les pouces et mieux aggriper la planche.
I tried to make holes on the nose to grip the board better with my thumbs .




Vue du dessous
The underside




J'ai creusé des rails (channels) à l'arrière pour mieux acccrocher dans les virages
I dug channels under the rails at the back for the board to grip during turns

 


Il manque encore un peu de vernis, une petite déco et vivement les vacances pour tester la bête !
Some layers of varnish, a bit of deco and lets taste the water !

Et un petit Tiki !



article du 06/05/2008

Test de la planche : j'ai pu tester le paipo dans différentes conditions sur un beau spot du Cotentin, de 50 cm propre et sans vent la première fois à 1 m 50 onshore la dernière fois.
Il démarre facilement au take off mais il faut le tenir devant soi car la planche n'a pas la flotabilité d'un bodyboard. Une fois démarré sur la vague on peut s'avancer un peu mais pas trop car il n'est pas très long et c'est son principal défaut, je trouve que je dois me tenir trop en arrière et donc mon corps traine dans l'eau ce qui freine. Portant la vitesse et la glisse sont très honorables, ce qui laisse présager une bonne vitesse pour un paipo plus grand. En fait je pense que ça devrait être au moins aussi grand qu'un bodyboard. La planche tournait bien mais je n'ai pu tester de bon gros bottom turns comme j'aurais aimé le faire.


I could test the paipo in different conditions from windless 1-2 ft  the fist time  to quite strong onshore 5 ft the last time.
It takes off suprisingly well when you hold the board in front of you and do not put too much weight on it due to its low floatation.
After the take off you can stand a bit more forward but not too much because the board is quite short.
I would prefer it to be longer, at least as long as a bodyboard. I have the feeling that a large part of my body drags in the water. Nevertheless I was happy with the speed it could go.
The board turns well but the waves were not juicy enough to try some some big (bottom) turns.

Je donne cette planche à un jeune surfer/bodyboarder normand qui aime espérimenter toutes sortes d'objets de glisse.
Repost 0
30 avril 2008 3 30 /04 /avril /2008 13:47

Quelles sont les sensations que vous ressentez en bodysurf ?

Pour ma part je trouve que la vitesse ressentie est moins grande qu'en surf ou bodyboard ce qui est logique puisque le corps en se déplaçant dans l'eau oppose plus beaucoup plus de frottements qu'une planche.

L'avantage est de faire corps avec la vague et cette sensation est incroyable, on sent la force et l'énergie de la vague, l'eau se durcir avec la vitesse et glisser sur le corps et la peau (même à travers une combinaison). On sent également un appui à certains moments sur la main posée sur l'eau ou sur le handboard.

La tête est plus proche de la surface de l'eau, voire même dans l'eau en cas de take off en dauphin. C'est la garantie de la vision éphémère de tubes dans lesquels se faire enfermer sur de petites vagues cassant près du bord (souvenir d'une session d'été en Vendée).

La sensation que l'on a sous l'eau pendant un départ en dauphin est incomparable. La vague vous soulève et vous enmène avec elle avec finalement assez peu d'efforts. On ressent l'accélération et on se prendrait presque pour un dauphin. La sortie sur la face de la vague est assez brutale : on a l'impression d'être expulsé vers l'avant et le haut et le surf hors de l'eau peut commencer, on peut même  plonger pour repartir sous l'eau.

La sortie de vague peut se faire en plongeant dans la vague mais seulement si on est sûr qu'il y a assez de fonds car sinon il y a risque de tassement de vertèbres en heurtant le fond ou même pire.

Le canard (passage sous les vagues) pour remonter vers la zone de take off est facilité du fait de l'absence de planche vous maintenant à la surface ou proche de la surface.

Enfin le bodysurf c'est la liberté !  Une paire de palmes, la vague et vous un point c'est tout ! (et éventuellement une combinaison et un handboard)


Extraits d'échanges de mails avec Nicolas qui bodysurfe à 'Hossegor :

"Si les vagues déroulent longuement, je me fait de ces distances ... en fait, aussi longues qu'en surf ou en bodyboard ! Seul le moyen change."
"même quand les vagues font 30 cm, je m'amuse à les prendre tout droit, en me mettant le corps bien à plat, les bras tendus en avant, et le visage dans l'eau. La vague te porte j'usqu'au bord de cette manière !"
"J'ai déjà fait des tubes, sur des vagues aux épaules courtes. Il m'est même arrivé de me ralentir sur certaines vagues qui poussent et qui sont "trappues", afin de ne pas être en avance sur elles ! C'est plus facile de faire des tubes comme ça. Quand je dis "faire un tube", j'entends : être dedans, et sortir. Car sinon, tuber sur quelques mètres pour finir enfermé dans le tube, ça m'arrive souvent (à Hossegor, les vagues sont creuses et puissantes)."
"J'apprécie les deux : avec ou sans handboard. C'est différent : sans handboard, le contact avec la vague est plus proche et complet. Le handboard te décolle de la vague. Très intéressant aussi pour la qualité de la glisse, et la vitesse."

Repost 0
Published by Thierry - dans Bodysurf
commenter cet article
3 juin 2006 6 03 /06 /juin /2006 16:21
Why writing a web-log about handboards and bodysurfing ?
 
When I decided to build my own handboard I searched on the web about dimensions, materials, shapes and found very few informations but a French web page. So I gathered as much as I could in this little site and I hoped It can be useful to someone.
 
Let me know if you made yours and send me photos if you want it to be seen by other bodysurfers.

Photographers, you can also send me a message if you recognise one of your pictures and want me to credit you for it.
 
Repost 0
Published by Thierry - dans Bodysurf
commenter cet article